samedi 20 avril 2013

RIDES FACIALES: QUELLES OPTIONS POUR LES ATTENUER?

l'acide hyalruonique
la toxine botulique

RIDES FACIALES : TOXINE BOTULIQUE OU ACIDE HYALURONIQUE (A.H.A) ?

            Régulièrement, je vois en consultation des patientes consultant pour atténuer leurs rides ou sillons faciaux, et qui confondent acide hyaluronique et toxine botulique. Je vais donc essayer d’expliquer les différences et l’usage respectif.
                       
                        L’ACIDE HYALURONIQUE : c’est un composant naturel du corps humain, qui fait partie de la « famille » du collagène. Il est dégradé par une enzyme, la hyaluronidase, ce qui explique que son effet soit « temporaire » (c’est-à-dire en général environ 1 an).
            L’acide hyaluronique attire et retient l’eau. C’est pourquoi il est utilisé pour son effet volumateur : Il sera donc utilisé pour apporter du volume dans les zones où il en manque du fait de l’amaigrissement ou du relâchement cutané.
            Les principales localisations pour injecter l’acide hyaluronique sont :
                        -le sillon naso génien ( pli partant de l’aile du nez et descendant jusqu’à l’angle externe de la bouche, voire un peu plus bas)
                        - le volume des lèvres
                        - les plis verticaux des lèvres
                        - les plis d’amertumes (plis allant de l’angle des lèvres aux cotés du menton)
                        - les cernes et le pli entre la paupière inférieure et la joue

                        LA TOXINE BOTULIQUE : c’est une toxine sécrétée par une bactérie, clostridium botulinum, qui a pour principal effet de bloquer la transmission de l’influx nerveux entre le nerf et le muscle. Ainsi bloqué, le muscle ne peut plus se contracter. Hors les rides du haut du visage sont en grande partie liées à la contraction de certains muscles. C’est pourquoi, pour atténuer ces « rides » qui sont en fait plutôt des fronces, il convient de bloquer les muscles qui les font apparaître lors de leur contraction. Les zones concernées sont les suivantes :
- les rides du front
- la ride du lion. Située entre les sourcils, verticale, elle est liée à la contraction des sourcils
- les rides de la patte d’oie : rides en « rayon de soleil » à l’extrémité externe de l’œil

            De même que l’acide hyaluronique, l’effet de la toxine botulinique est limité dans le temps ; en effet, le nerf bloqué par la toxine va s’adapter et venir se « rebrancher » sur le muscle un peu plus loin, expliquant l’épuisement progressif de la toxine.

Dr V.Dalmonego   Roanne, le 20 avril 13

Aucun commentaire:

Publier un commentaire